Clément Coudpel contre les spectres de Samain, de M’d’Ombremont

J’ai été tout d’abord attirée par la magnifique couverture de ce livre, qui est une marque de fabrique des Editions Livr’s. Il s’agit d’un livre jeunesse très sympathique qui va plaire à son public cible. Etant en ce moment très sollicitée sur le plan professionnel, il m’a fallu environ deux semaines pour le lire, ce qui est dommage car j’ai eu parfois l’impression de me perdre en route. Impression due uniquement au manque de temps dont je dispose en ce moment et non au roman.

Clément est un jeune macrale de treize ans qui vit dans un village voisin de Liège. Les macrales sont des magiciens chargés de veiller sur l’esprit des morts pour les empêcher de quitter leur cimetière, ils ne sont pas complètement humains. Clément refuse cet héritage et veut vivre comme une personne ordinaire. Il habite avec sa soeur Camille, leur mère est morte dans l’exercice de ses fonctions alors qu’ils étaient encore enfants et la jeune fille a repris seule la mission de ses parents. Son frère se passionne pour les jeux vidéo et la culture manga avec son ami Takeshi, d’origine japonaise. Il vivent avec un fantôme peu sympathique, l’Ancêtre Guenièvre et sous la protection discrète de Katel, qui passe pour leur oncle et tuteur. La communauté magique met la pression sur Clément pour qu’il accepte son héritage, car Samain approche et à treize ans, il devrait participer au rituel pour la première fois. L’adolescent ne veut rien entendre, mais Camille disparaît, il se lance à sa recherche avec Takeshi et Katel. Il aura besoin de ses pouvoirs pour la retrouver et vivra des aventures inattendues.

L’écriture est très fluide et agréable. On est plongé dans l’univers des mangas, univers qui m’est totalement inconnu, les BD et autres romans graphiques n’étant pas ma tasse de thé, mais ça n’empêche pas de suivre l’histoire sans problème. L’auteur fait preuve d’une grande imagination pour créer ce monde surprenant. Comme c’est un roman jeunesse, il y a peu de violence, même si certains personnages sont plutôt méchants comme le directeur de l’école de magie. Plusieurs adultes, dont son grand oncle Célestin, essaient de manipuler Clément pour lui imposer leurs désirs, mais finalement dans son innocence, l’enfant aura le dessus et pourra choisir librement sa vie. Le thème de l’amitié et de la famille sont très présents dans le roman, tout comme le thème de la responsabilité et de l’altruisme. Certains personnages sont devenus des morts-vivants à cause de l’égoïsme de leurs proches. On retrouve tout le folklore associé à Samain (encore une thématique que je ne connais pas du tout), avec des fantômes et divers morts-vivants. Ce monde surnaturel est en opposition avec le monde réel incarné par Takeshi, son amitié intrépide aide Clément à rester ancrer dans notre monde et à vaincre ses proches qui veulent l’entraîner dans cet univers. Les personnages sont bien développés et tous intéressants. J’ai trouvé la fin surprenante, et heureuse malgré les circonstances difficiles. Je ne sais pas si une suite est prévue, mais j’aimerais bien savoir ce que l’avenir réserve à notre héros.

Un roman surprenant que j’ai pris plaisir à lire et que je recommande chaleureusement.

2 réflexions sur “Clément Coudpel contre les spectres de Samain, de M’d’Ombremont

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s