Plus jamais, de James Patterson

Tout d’abord un grand merci aux Editions de l’Archipel et en particulier à Mylène pour ce nouveau partenariat que j’ai grandement apprécié comme toujours.

Il s’agit d’une nouvelle série de cet auteur très prolifique, qui se passe cette fois en Australie avec l’inspectrice Harry Blue de Sydney. Son frère Sam vient d’être arrêté pour le meurtre et le viol de trois jeunes femmes, l’enquête s’est faite à l’insu d’Harry qui est dans une colère noire. Pour éviter le scandale et la protéger d’elle-même, son chef l’envoie enquêter à l’autre bout du pays sur la disparition d’un employé d’une mine d’uranium. Elle fera équipe avec Edward Whittacker, un policier de Perth qu’elle soupçonne longtemps d’être un espion, alors qu’il est un inspecteur en disgrâce après une grave faute professionnelle. Harry est obsédée par l’arrestation de son frère, leur mère était une prostituée toxicomane et ils ont été placés dans différentes familles d’accueil durant toute leur enfance.

Rapidement Harry et Whitt sont dans le feu de l’action, ce n’est pas un seul employé de la mine qui a disparu, mais trois. La direction fait obstacle à l’enquête qui pourrait nuire à la réputation de l’entreprise, un groupe de militants écologistes radicaux campe à proximité et n’hésite pas à défendre sa cause avec des actions violentes, sans compter un tueur fou qui rôde dans la mine et se croit toujours en Afganistan en pleine guerre. Il a d’ailleurs beaucoup d’estime pour Harry et la prend pour cible.

Notre duo aura donc fort à faire pour venir à bout de ce mystère. Il s’agit du premier volume de la série, donc il manque certains aspects. Ce polar est très bien comme tous ceux de Patterson, toutefois il est un cran au-dessous de ses derniers romans comme Incontrôlable ou Jeu de massacre. On retrouve le style typique de l’auteur avec des chapitres courts et beaucoup de rebondissements, une intrigue très bien ficelée. J’ai regretté que l’arrestation de Sam soit surtout un prétexte pour envoyer sa soeur à l’autre bout du pays sans que cette affaire soit davantage développée, l’histoire tournant exclusivement autour de la mine. Comme il s’agit d’un premier volume on peut espérer en apprendre plus dans les opus suivants. Le duo formé par Harry, brute de décoffrage et au caractère bien trempé,

et de Whitt, qui ressemble à l’inspecteur Pendergast avec son côté très posé et vieux jeu semble promis à un bel avenir, je lirai avec grand plaisir leurs prochaines aventures.

Plus jamais

Challenge Polars de Sharon (21)

3 réflexions sur “Plus jamais, de James Patterson

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s