Le clocher de Noël et autres crimes impossibles, de Roland Lecourbe

Il s’agit d’un recueil de nouvelles parues entre 1897 et 1977 et réunies en anthologie par l’auteur. Je ne m’étais pas penchée sur le résumé avant de solliciter ce titre, j ai été séduite par le thème des crimes impossibles, ou en chambre close ainsi que par la très jolie couverture de ce livre, qui rappelle les Noëls d’autrefois, l’histoire qui donne son titre et sa couverture au livre se passant en 1925.

D’habitude, je n’aime pas trop le genre Nouvelle, qui me laisse toujours un goût d’inachevé par rapport à un roman. Ce recueil est toutefois très intéressant, car il réunit une majorité d’auteurs peu connus ou oubliés dans la littérature francophone, à côté de quelques pointures comme Maurice Leblanc ou G. K. Chesterton ou encore Conan Doyle. La préface introduit le genre qui a eu grand succès dans la littérature policière depuis Poe, chaque nouvelle est aussi introduite et présentée dans son contexte. Comme souvent dans ce genre de recueil, les textes sont de qualité inégale, ils nous permettent néanmoins de se faire une idée précise de l’évolution du genre sur environ un siècle. Certaines nouvelles laissent vraiment un goût d’inachevé et d’autres sont vraiment bien.

Dans l’ensemble, il se dégage un charme désuet de ses textes assez datés, car bien peu de ces crimes seraient toujours qualifiés d’impossibles avec les avancées technologiques d’aujourd’hui, mais on est dans du polar à l’ancienne, basé sur la faculté d’observation et de déduction des différents héros. Certaines nouvelles ont une dimension fantastique que j’ai beaucoup aimée. Ma préférée est Le mystère Doomdorf, pas forcément très vraisemblable, mais vraiment originale, avec un vrai meurtre en chambre close (enfin ce n’est pas un meurtre, mais on ne le saura qu’à la fin). L’aventure du Père Brown, intitulée Le vengeur ailé m’a aussi beaucoup plus par sa dimension fantastique et métaphysique.

Certaines nouvelles sont originales, comme celle parlant d’un scaphandrier assassiné alors qu’il est seul sous la mer, d’autres posent de vraies questions comme ce qu’est la justice et oû sont ses limites (Le clocher de Noël) tandis que d’autres seront vite oubliées, mais dans l’ensemble c’est un recueil très agréable. Il a aussi une dimension historique intéressante. Et ces vieilles histoires nous changent agréablement des polars modernes, nettement plus violent.

Un grand merci à Mylène de l’Archipel pour cette découverte que j’ai appréciée.

3 réflexions sur “Le clocher de Noël et autres crimes impossibles, de Roland Lecourbe

  1. Ping : Le clocher de Noël et autres crimes impossibles de Roland Lacourbe | my wanderlust family

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s