Bad man, de Dathan Auerbach

La publicité faite autour de ce roman nous promettait un livre proche de Shinning de Stephen King, mais ce grand auteur n’a pas à craindre la moindre concurrence avec ce thriller plus que décevant.

Le prologue est étrange et ne s’éclaire qu’avec le dernier chapitre. Ben a quinze lorsque son petit frère Eric, trois ans disparaît lors de courses au supermarché. Cinq ans plus tard,  personne n’a le moindre espoir de le retrouver, sauf Ben justement, qui continue ses recherches. La police semble ne rien faire. Ben décroche un poste de magasinier de nuit dans le supermarché en question.

Les personnages sont étranges, mais plutôt creux, il ne se passe pratiquement rien. Marty, collègue et ami de Ben semble avoir des choses à cacher, tout comme l’antipathique patron du magasin, qui semble une entité vivante. La fin est totalement abracadabrante et ce livre distille un ennui profond tout au long de ses 450 pages, il m’a fallu quatre jours d’effort pour en venir à bout.

Je ne m’étendrai pas davantage sur cette lecture sans intérêt pour moi. Merci aux éditions Belfond et à Netgalley pour ce partenariat.

Bad man

Challenge Polars de Sharon

2 réflexions sur “Bad man, de Dathan Auerbach

  1. Ping : #PartageTaVeille | 03/09/2019 – Les miscellanées d'Usva

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s