Une pierre dans le coeur, de Philip Margolin

Tout d’abord un grand merci à Mylène et aux Editions de l’Archipel pour ce partenariat très apprécié, comme toujours. J’aime beaucoup leurs polars et je suis reconnaissante des découvertes que je fais grâce à eux.

Un vieil homme qui ressemble à un clochard demande à voir le procureur car il a une révélation à faire à propos d’un meurtre survenu en 1960. C’est l’occasion pour Al Caponi qui a fait une belle carrière judiciaire de se replonger dans le passé lorsqu’il était un jeune adjoint ambitieux. Un lycéen très populaire est retrouvé  dans un parc un soir de novembre, défiguré et battu à mort. Quelques semaines plus tard, on retrouve le corps de sa petite amie au bord de l’autoroute. Le rapport du légiste conclut que les deux jeunes gens, issus d’un milieu aisé, sont morts ensemble et que le corps d’Elaine a été conservé par le froid. La ville de Portland est en émoi, qui pouvait en vouloir à ce point à ces jeunes gens si brillants et populaires ? La police arrive à reconstituer la soirée grâce à divers témoignages. L’inspecteur Roy Schindler tient absolument à découvrir le coupable, car son propre frère a été assassiné dans des conditions similaires et le criminel n’a jamais été retrouvé. Il soupçonne deux voyous membres d’un bande connue pour sa violence, les deux garçons nient mais l’inspecteur essaie de faire pression sur leur amie Esther. Suite à ce débordement, on lui retire l’affaire qui est classée pour le moment car l’enquête n’a rien donné. Schindler refuse de lâcher et continue d’investiguer en secret sur son temps libre.

En 1967, il retrouve Esther qui a fait une tentative de suicide parce qu’elle a été abandonnée par son mari. Il est sûre qu’elle connaît la vérité et il est prêt à tout pour la faire parler et que les coupables soient punis.

Il s’agit d’un thriller juridique, comme il y en a beaucoup dans la littérature policière américaine. La conception de la justice n’est pas la même des deux côtés de l’Atlantique et ce livre dénonce une fois de plus cette justice manipulée aux mains d’hommes ambitieux qui utilisent les procès pour entrer en politique et qui finalement se fichent pas mal de l’affaire elle-même. Roy a perdu toute objectivité et n’hésite pas à manipuler une femme fragile pour arriver à ses fins. Tout le monde essaie d’utiliser les protagonistes de l’affaire pour des fins personnelles et au final il n’y aura aucune justice.

Le point faible de ce roman se trouve dans le très grand nombre de personnages secondaires pour lesquels il y a beaucoup de descriptions et qui interviennent à peine dans l’histoire, on ne sait plus qui est qui par moment. Le passage consacré aux séances d’hypnose d’Esther, puis leur réfutation par l’avocat de la défense est beaucoup trop long et détaillé, on voit tout de suite où le bâts blesse. En dehors de ces longueurs, ce polar est très agréable à lire et s’inscrit bien dans la tradition des thrillers juridiques qui dénoncent les nombreuses failles de la justice américaine.

Pierre dans le coeur

logo2019

Challenge polars de Sharon (N°2)

2 réflexions sur “Une pierre dans le coeur, de Philip Margolin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s