Le faussaire de Hambourg, de Cay Rademacher

Tout d’abord un grand merci à Netalley et aux Editions du Masque pour ce fabuleux roman qui clôt la non moins fabuleuse Trilogie de Hambourg de Cay Rademacher. J’ai beaucoup aimé cette série découverte l’an dernier et ce sera l’une de mes plus gros coup de coeur 2018 / 2019. Je n’ai qu’un regret, c’est que l’histoire de Frank Stave se referme, j’aurais beaucoup aimé que cette série continue, mais elle n’aurait peut-être pas le même impact. Toutefois j’ai lu que l’auteur vit en Provence et qu’il a commencé une nouvelle série qui s’y déroule, j’ai bon espoir qu’elle soit prochainement traduite en français.

L’histoire commence mal pour l’inspecteur principal Stave, il est gravement blessé par balle lors d’une interpellation, son ennemi Dönnecke en profite pour tabasser le suspect tandis que notre héros passe plusieurs semaines à l’hôpital où il a le loisir de réfléchir au sens de sa vie.  Il ne sait comment renouer le dialogue avec son fils Karl rentré d’un camp russe et s’est éloigné d’Anna, il l’aime mais ne sait comment gérer cette relation. Il désire avoir plus de temps pour eux et ne supporte pas la méchanceté de ses collègues à propos d’Erna, son ancienne secrétaire qui a épousé son ami le lieutenant McDonald. Ces réflexions le poussent à demander une mutation à la brigade de répression du marché noir. Celle-ci s’est complètement vidée en dehors de son chef, les Allemands attendent le Jour J où la nouvelle monnaie sera lancée et plus personne ne s’intéresse au marché noir, mais Stave en a assez de la violence et pense que les délits financiers ne manqueront pas à l’avenir.

Pour sa première enquête, son chef l’envoie dans les ruines d’un immeuble de bureau où l’on a trouvé des oeuvres d’art expressionnistes abîmées. Il faut trouver leur propriétaire pour les lui rendre. Un cadavre se trouve également près des sculptures et c’est Dönnecke qui est chargé de l’enquête, il interdit à Stave de s’en mêler.

Quelques heures après, c’est son ami McDonald qui lui confie une enquête secrète : de faux billets sont apparus sur un haut lieu du marché noir et les Anglais craignent qu’il s’agisse d’une mannoeuvre politique pour saper la confiance dans la future nouvelle monnaie qui doit être lancée prochainement. Stave se lance ainsi sur la piste des faussaires et celle des oeuvres d’art, qui présentent de nombreux points communs. Il ne peut s’empêcher d’enquêter aussi sur le cadavre car son collègue ne le fait pas, il attribue le décès au bombardement de l’immeuble sans se poser de questions. Nous suivons notre héros sur un jeu de piste complexe qui lui permettra de résoudre plusieurs énigmes et de faire arrêter un criminel nazi bien caché.

La trilogie se termine, la vie normale reprend peu à peu à Hambourg, le déblaiement des ruines avance, la nouvelle monnaie, le DM est lancé le 20 juin 1948, mais la situation se dégrade à Berlin où la guerre froide débute. Dans les dernières pages, le lieutenant et sa famille y sont mutés tandis qu’une nouvelle page s’ouvre pour Stave, Karl et Anna.

J’ai eu un immense plaisir à suivre cette histoire qui se déroule du terrible hiver 1946/47 au mois de juin 1948. Hambourg est en ruine, mais on voit la vie y émerger peu à peu. Dans un premier temps, les Alliés veulent faire payer l’Allemagne et détruisent tout ce qui lui reste de capacité industrielle, notamment les chantiers navals, mais en haut lieu on se souvient du désastre du Traité de Versailles et ce sera le plan Marshall et les débuts de la construction européenne. A travers les héros de cette trilogie, on assiste à ce morceau d’Histoire. J’ai quand même été étonnée que la dénazification n’ait été menée que superficiellement. Finalement seul les responsables sont vraiment recherchés, beaucoup de seconds couteaux échappent à toute sanction, comme le cinéaste Veit Harlan, réalisateur du film de propagande Le Juif Süss.

Un gros coup de coeur que je referme avec nostalgie, mais Stave et ses amis vont habiter définitivement mon imaginaire avec quelques autres héros littéraires.

Faussaire de Hambourg

challenge polar

Challenge polar de Sharon

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s