Sans mobile fixe, de Guillaume Grivet

Un grand merci à Babelio et aux Editions du Lamentin pour ce partenariat très apprécié. J’ai décidément beaucoup de chance avec les derniers livres gagnés lors des opérations Masse critique, les deux derniers sont des pépites et des coups de coeur. J’apprécie beaucoup ces opérations qui permettent de lire des livres à côté desquels je serais sans doute passée et de faire de très belles découvertes. Ce polar breton en fait partie.

Le capitaine Barbara Martin s’installe à Rennes où elle vient d’être mutée, elle se caractérise par sa très grande taille, mais dès son entretien avec Yvon son nouveau commissaire, on devine qu’elle cache de lourds secrets. Ce nouveau poste lui est présenté comme une chance à ne pas rater, même si au début on ignore tout de son passé. Karim, son co-équipier l’accueille à bras ouverts et tout semble très bien partir. Surtout que leur première affaire commune paraît facile : Une jeune fille a été assassinée en bas de chez Barbara le soir de son arrivée, elle a d’ailleurs entendu un cri, mais l’a attribué à des fêtards. Plusieurs personnes ont vu l’assassin, il s’agit d’un clochard surnommé Pervers Pépère et connu dans toute la ville comme le loup blanc. Yvon confie à Barbara et Karim la tâche de l’arrêter, ce qui s’avère facile. Toutefois, même si tout l’accable, Bertrand ne se souvient de rien, il était ivre et ne comprend rien à ce dont on l’accuse. Karim aimerait en rester là, mais Barbara reçoit la visite d’un autre clochard, Max qui lui assure que Bertrand était avec lui en train de picoler à l’heure du crime et qu’il ne se trouvait pas au centre ville, toutefois il refuse de faire une déposition au poste de police. Son instinct de flic dit à Barbara que leur conclusion est trop simple, elle sait qu’ils sont passés à côté de quelque chose d’important. Max l’aide de loin. Barbara se trouve prise au milieu des secrets de chacun, elle ne joue pas franc jeu avec Karim ni Yvon et craint de tout perdre. Max a beaucoup de talent et une logique à toute épreuve, Barbara sent tout de suite qu’il n’est pas un clochard ordinaire.

Clémentine, amie de la victime et jeune artiste comme elle, trouve que la police est aveuglée par une trop grande évidence et décide de mener sa propre enquête avec l’aide de Max. Finalement, avec toutes ces énergies rassemblées, le coupable est arrêté alors qu’il était sur le point de réussir un meurtre parfait.

Ce polar a vraiment tout pour plaire, il y a des fausses pistes, des rebondissements et beaucoup de suspense. Mais son point fort, ce sont les personnages très complexes et très vivants, nulle trace de caricature, aucun personnage n’est interchangeable ou standard, c’est tout le contraire. Ils sont tous très travaillés, on a l’impression d’être avec de vraies personnes et pas des personnages de polars. Ils sont tous attachants à leur façon, en particulier Max et Barbara, à la fois forts et fragiles, englués dans leurs secrets. Ce polar breton servi par une très belle écriture et une grande sensibilité est un coup de coeur que je recommande chaleureusement. Encore un grand merci à Babélio pour cette très belle découverte.

Sans mobile fixe

challenge polar

Challenge Polar de Sharon

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s