Erectus, de Xavier Muller

Tout d’abord un grand merci à Netgalley et aux Editions XO pour ce partenariat très apprécié.

Un accident a lieu dans un laboratoire secret en Afrique du Sud, près du parc Kruger, les employés s’enfuient tous en courant, mais un des vigiles est un trafiquant d’animaux qui profite de l’occasion pour voler un singe, lequel mord son chien.

Deux mois plus tard la responsable d’un laboratoire vétérinaire de Prétoria reçoit des échantillons à analyser prélevés sur un éléphanteau malade du parc Kruger. Elle y voit un virus inconnu qui ressemble à l’Ebola, de plus le petit éléphant a quatre défenses au lieu de deux. Elle alerte les autorités sanitaires qui prennent leur temps pour réagir, la chercheuse n’est pas prise au sérieux. L’information tarde à arriver chez un des  responsables de l’OMS, le Dr Stephen Gordon. Personne n’a  encore pris cette histoire au sérieux, mais comme il est spécialiste de l’Ebola et connaît bien les danger de ces virus, il décide de se pencher sérieusement sur ce cas bizarre. Il contacte Anna Meunier, une paléontologue controversée pour sa théorie de la régression, pour elle, il arrive que certains animaux présentent des caractéristiques de leurs ancêtres sans qu’on sache vraiment pourquoi.

Anna et Lucas, l’adjoint de Stephen vont au parc Kuger, la jeune femme identifie formellement le jeune éléphant comme étant son ancêtre. Ils parcourent la réserve et voient d’autres spécimens préhistoriques d’animaux et de végétaux. Des marins japonnais sont attaqués par un chien bizarre, la vidéo fait le buzz sur internet, mais les autorités ne s’inquiètent toujours pas. Anna, Lucas et Danny, le vétérinaire du parc recherchent le point de départ de l’infection et trouvent le laboratoire abandonné, mais le gouvernement protège la firme responsable et interdit l’accès au site, même Gordon n’arrive pas à les faire plier. Les héros partent sur les traces du vigile, dont le chien a aussi muté avant d’être euthanasié, ils arrivent dans son dépôt d’animaux où un spectacle affreux les attend, tous les animaux sont morts, mais surtout le vigile est le premier cas d’infection humaine, il a régressé à l’état d’homo erectus, notre ancêtre qui vivait il y a un million d’années. Le virus se répand sur la planète infectant de nombreux animaux, végétaux et humains. L’OMS arrive enfin à se faire entendre, comme les cas humains se multiplient, la question de savoir si les malades sont encore des hommes et la manière de les traiter se pose rapidement.

Ce roman est vraiment passionnant, il y a à la fois une intrigue policière, une  -ou même plusieurs- histoires d’amour mais surtout de nombreuses questions éthiques vraiment intéressantes. Si le virus Kruger est une fiction, le reste est basé sur des faits scientifiques avérés. Une telle histoire est difficile à imaginer dans la réalité, surtout quant à la rapidité d’action du virus qui fait régresser les victimes d’un million d’années en deux ou trois jours. Par contre le reste est parfaitement crédible, on imagine sans peine un agent pathogène trafiqué par l’homme se répandre accidentellement dans la nature et créer une terrible menace pour la vie de la planète. Au vu de la folie humaine, on peut même imaginer que cela s’est déjà produit, la guerre chimique et bactériologique ne relève pas vraiment de la science fiction, la course au profit de l’industrie pharmaceutique non plus. Le fait que les Etats choisiraient de supprimer le problème par la violence ne fait pas l’ombre d’un doute non plus malheureusement. Et si des régressions accidentelles ont une fois ou l’autre touché des humains comme c’est avéré pour certains cas animaux, ils ont sans doute été supprimés très rapidement vu l’intolérance humaine. L’idée d’offrir un espace de vie adapté à une autre espèce humaine et de veiller sur elle est sans doute totalement utopique vu notre comportement violent chronique et notre rejet radical de l’altérité en général.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre, à la fois très distrayant, avec une intrigue palpitante et une réflexion éthique non moins passionnante. Un livre qui devrait plaire aux réfractaire de la SF allergiques aux vaisseaux spatiaux et autres Martiens. Je le recommande chaleureusement.

erectus

challenge polar

Challenge Polar de Sharon N°66

Publicités

3 réflexions sur “Erectus, de Xavier Muller

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s