Lettres de sang, de James Patterson

Tout d’abord un grand merci aux Editions de L’Archipel et en particulier à Mylène qui m’ont une fois de plus bien gâtée avec ce nouveau livre de James Patterson, je me sens très privilégiée de bénéficier de ces partenariats fréquents. Encore un livre que j’ai dévoré avec le plus vif plaisir.

James Patterson est l’auteur de polars qui en vend le plus dans le monde, paraît-il et ce n’est pas étonnant car ses livres sont très agréables à lire.

Nous suivons deux inspecteurs du NYPD, Kylie McDonald et Zac Jordan qui appartiennent à une brigades destinée à protéger les plus riches citoyens de New York contre les criminels (et surtout pas à enquêter sur les crimes commis par eux !). Le soir du Nouvel an Hubert Alden est très fâché contre son fils de dix-huit ans qui ne répond pas à ses messages, tout comme son chauffeur Peter. Il est très très riche et particulièrement odieux, il n’a pas l’habitude que les choses ou les gens lui résistent. Rentré chez lui, il retrouve son chauffeur décapité dans sa voiture, son fils ne donne pas signe de vie.  Kylie et Jordan viennent enquêter sur le meurtre de Peter, Hubert l’attribue à une histoire de coucherie et nie que son fils ait été enlevé. Le roman nous raconte le bras de fer qui oppose le milliardaire aux forces de l’ordre. Peu à peu il s’avère que Tripp n’est pas étranger à son propre enlèvement.

Hubert a bénéficié de délits d’initiés et son fils est prêt à l’envoyer en prison, tandis que le père espère que son ravisseur le tuera, sa fortune et ses secrets passant avant toute autre considération. La politique s’en mêle, la nouvelle maire de New York protège aussi la famille Alden, très impliquée dans le financement de sa campagne électorale. Les magouilles se succèdent tandis que les deux policiers pataugent dans leur enquête et dans leur vie amoureuse très compliquée. Malgré les diverses manipulations, la justice finira par triompher, même si ce n’est pas de la manière dont les policiers l’avait espéré.

Un thriller passionnant dont l’action rebondit sans cesse. Le secret d’Hubert est sans doute moins incroyable qu’il n’y paraît et je pense qu’il est tout à fait possible qu’un tel délit d’initié ait pu avoir lieu, bien caché sous le politiquement correct et diverses manipulations. Comme dans tous les polars de James Patterson, on ne s’ennuie pas une minute, et les faits relatés ne sont peut-être pas entièrement fictifs, du moins ils présentent une grille de lecture possible de la réalité des plus hautes sphères de la société, si éloignée de la nôtre. Je vous recommande chaleureusement cet excellent polar.

lettres de sang

challenge polar

Challenge Polar de Sharon N°60

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s