Copier n’est pas jouer, de Frédérique Molay

Coup de coeur pour ce polar, qui sera l’avant dernier livre du challenge multi-défis de Babélio et qui nous emmène dans une géniale partie de Cluedo à la conclusion surprenante.

Le corps d’une petite fille atrocement mutilée est découvert dans le square du Temple à Paris, ce qui met la police criminelle en émoi. Elle a été découpée en morceaux et transportée dans une valise. Quelques jours après, une prof trouve un de ses élèves, un adolescent difficile mort, massacré à l’arme blanche dans sa salle de classe durant le week end. Il manque sa main droite. Les crimes présentent de nombreuses différences et le commissaire Nico Sirsky pensent avoir deux assassins fous qui rôdent dans la capitale, car les modes opératoires ne sont pas les mêmes et il n’y a aucun lien entre les victimes. Juliette dix ans a disparu en Normandie quatre mois auparavant, elle n’est jamais arrivée à son cours de danse, Kevin lui est un adolescent de quinze ans élevé par une mère célibataire un peu dépassée et qui commence à avoir de mauvais comportements.

Nous suivons Nico et les équipes du 36 Quai des Orfèvres lancé dans la traque d’un tueur diabolique et assoiffé de sang, il y a aura plusieurs autres victimes que rien ne semble relier entre elles. Je ne peux pas en dire plus pour ne pas spolier ce polar vraiment génial. C’est une partie de Cluedo grandeur nature qui donnera beaucoup de fil à retordre aux policiers et beaucoup de frissons aux lecteurs.

Le thème des tueurs en série est traité de façon intéressante, en particulier la fascination qu’inspire ce sujet au public, en particulier à travers le cinéma. Toutefois les héros manquant un peu d’épaisseur et la vie privé de Nico, prend un peu trop de place dans l’intrigue, il est peu probable que le chef de la brigade criminelle en prise avec un ou des tueurs en série lâchés dans Paris puisse consacrer autant de temps et d’énergie à sa vie amoureuse. L’écriture est fluide et agréable. Je compte lire les autres aventures de ce commissaire parisien.

J’ai eu vraiment beaucoup de plaisir à lire ce polar.

Copier n'est pas jouer

Challenge Polar de Sharon N°47

Publicités

Une réflexion sur “Copier n’est pas jouer, de Frédérique Molay

  1. Ping : Bilan #5 du challenge polar et thriller 4e édition | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s