Population 48, d’Adam Sternbergh

Un grand merci à Netgalley et aux Editions Super 8 pour ce partenariat très apprécié.

Ce thriller est très original et très efficace, il sort des chemins battus. Calvin Cooper est shérif de la petite ville de Caesura, surnommée par ses 48 habitants Blind Town. Sa particularité est d’abriter des criminels ou des témoins dont la mémoire a été effacée pour leur offrir un nouveau départ. Elle existe depuis huit ans. Il y a de nombreuses règles dans cette ville coupée du monde extérieur, en particulier l’interdiction de tout contact avec l’extérieur. Les habitants peuvent partir, mais dans ce cas il n’y a plus de retour possible. Très peu le font, car on leur rappelle souvent que le monde leur est hostile et qu’ils pourraient très bien être rattrapés par un passé qu’eux ont oublié, mais pas les autres.  D’ailleurs tous ceux qui sont partis n’ont pas tardé à se faire tuer.

Parmi les pionniers arrivé lors de la fondation de la ville, il y Fran Adams qui était alors enceinte. Isaac est le seul enfant de la ville, il y a bien eu une autre mère célibataire, mais elle partie avec son enfant et tous deux sont morts rapidement. Cette histoire hante Fran, elle sait qu’Isaac n’a pas d’avenir dans cette communauté fermée, mais elle a trop peur de partir. Elle a eu un temps une liaison avec le shérif et ils sont resté amis. Cal aimerait les aider et leur permettre de quitter la ville.

Cal a deux adjoints, Robinson et Sid Dawes, arrivée depuis six semaines et très curieuse de tout. Elle agace prodigieusement son chef qui la compare à Sherlock Holmes. Un meurtre vient d’être commis dans le bar le soir avant l’arrivée de quatre nouveaux habitants, trois mois après un suicide. Aucune arme n’est censée se trouver en ville, hormis celle déchargée de Cal. Dawes se lance dans l’enquête et découvre des liens entre les deux victimes, un de leur voisin pourrait être en cause. Elle demande l’autorisation de se rendre en ville pour interroger son prédécesseur qui a démissionné.  Cal accepte car il a l’intention d’aller se renseigner sur Fran, pour savoir si elle est coupable ou innocente afin de l’aider à partir. Il se rend chez le Dr Hollyday qui supervise le projet Caesura à travers sa fondation. Elle refuse de lui donner le dossier de Fran mais l’assure qu’il n’y a aucun témoin innocent caché dans la ville, que tous les habitants sont des criminels, même s’ils ont oublié leur passé.

De son côté Sid Dawes découvre des faits accablants sur certains résidents dont elle connaît l’identité grâce à du courrier clandestin qu’elle a saisi, ainsi que sur le shérif dont elle a découvert le vrai nom. Ses recherches confirment sa piste concernant le meurtre du bar. Elle a d’ailleurs déjà informé le shérif de son idée. Les révélations arrivent peu à peu et on apprend que c’est Cal qui a tué les deux hommes. Un fax anonyme lui explique quels ont été leurs crimes et lui propose une forte somme pour les abattre selon un scénario joint.

Cal commet un troisième meurtre. Il a besoin de cet argent pour sauver Fran et Isaac, de plus ces trois hommes étaient vraiment d’horribles criminels, même si eux ne s’en souviennent plus. L’un des nouveaux résidents se montre violent et le lendemain six agents de l’Institut débarquent pour enquêter officiellement sur les meurtres, mais en fait pour une toute autre raison. C’est le début de la fin pour la ville et les habitants devront s’unir pour la sauver.

Ce livre raconte surtout la solidarité des habitants, qui sauront dépasser leur intérêt propre pour l’intérêt général. Ces habitants sont au final juste des rats de laboratoire dans une expérience qui les dépasse, mais ils arriveront à déjouer le plan, sauver la ville et prendre un vrai nouveau départ. Finalement tous ont un passé chargé, mais ils ont aussi un avenir, ils retrouveront leur humanité.

J’ai beaucoup apprécié ce livre à la croisée de la science fiction et du thriller, je le recommande chaleureusement.

#Population48 #NetGalleyFrance

Population 48

challenge polar

Challenge Polar de Sharon N°45

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s