Carnaval noir, de Metin Arditi

Un grand merci à Netgalley et aux Editions Grasset qui m’ont permis de découvrir ce livre d’un auteur suisse que je ne connaissais pas.

Ma précédente lecture m’avait déjà amenée à Venise en en 1313, j’y reviens pour une partie de saute-mouton entre notre époque et la fin du seizième. C’est très amusant de voir un même endroit et un même sujet (thriller ésotérique) traités par deux auteurs différents.

Une étudiante se fait tuer à Venise, mais cela passe pour un accident, elle aurait glissé sur du verglas et serait tombée dans un canal. Quelques mois après, Bénedict Hugues, un professeur de latin genevois achète une édition originale de Boèce. Il y a un renflement sur le dos du livre et Bénedict y trouve une lettre cachée faisant allusion aux évènements du Carnaval noir de 1575 où plusieurs meurtres de notables ont été commis et jamais résolus.

Dans le même temps une fondation  intégriste catholique s’allie avec des combattants de Daesh pour assassiner le pape jugé beaucoup trop progressiste, sous la conduite discrète d’un cardinal. Ce groupe reprend la devise de son homologue du seizième siècle qui combattait la Réforme : Les hérétiques doivent être détruits.

Bénédict enquête sur sa trouvaille avec une de ses amies et collègues de Venise, Elisabetta, quand sa gouvernante, la vieille Teresa se fait agresser lors du cambriolage de son domicile, après que le professeur ait refusé de vendre la lettre à un bon prix. La police se lance sur la piste après l’assassinat d’une autre chercheuse qui aidait ses deux collègues. Le lien est désormais fait et il faudra que nos professeurs résolvent l’affaire du seizième siècle pour déjouer un attentat contre le pape.

Même si cette thématique a déjà été souvent traitée depuis le Da Vinci code et sa nombreuse postérité, ce livre de Metin Arditi est très agréable à lire  si on aime ce genre d’histoires, du moins la partie thriller ésotérique, même si le récit aurait gagné à être plus structuré. Par contre le reste de l’intrigue est décevante, les personnages manquent de profondeur. Bénédict est particulièrement insupportable, il croule sous les problèmes relationnels avec les femmes et son fils, sans oublier les casseroles qu’il traîne depuis l’enfance suite à la maltraitance psychologique que lui faisait subir son père, un pasteur bien éloigné des valeurs évangéliques. Mado et ses complexes m’ont aussi bien tapé sur les nerfs, je ne crois pas que la Suisse soit un pays hyper raciste où les personnes noires sont à peine tolérées et traités de « nègres », on a une loi qui punirait un tel comportement. Bien au contraire il est tout à fait normal ici qu’il y ait des personnes venant de différents horizons. Le ressenti de Mado semble dater des années 1930. Les personnages d’ecclésiastiques, qu’il s’agisse de réformés ou de catholiques sont peu sympathiques aussi et très versés dans la luxure. Toutefois il ne s’agit pas de pédophilie, mais de femmes, là aussi une problématique qui ne me paraît plus très actuelle. Par contre l’idée d’une union des fondamentalistes chrétiens et musulmans qui s’opposent au monde moderne dans une alliance contre-nature est bonne et sûrement bien moins improbable qu’elle n’y paraît au premier abord. Le livre est composé de chapitres courts qui ne permettent pas de développer vraiment les personnages, on est tout le temps dans l’action et c’est le côté agréable de ce roman.J’ai bien aimé l’idée qu’une organisation terroriste reproduise les crimes de son homologue plus de cinq cents ans plus tard.

Donc au final un livre qui me laisse une impression mitigée, même si j’ai beaucoup aimé le côté thriller ésotérique. Il y a nettement pire, mais aussi nettement mieux. Un livre agréable à lire mais sans doute vite oublié car il faut des personnages plus consistants pour s’y attacher.

#CarnavalNoir #NetGalleyFrance

Carnaval noir

challenge polar

Challenge Polar de Sharon N°39

Publicités

Une réflexion sur “Carnaval noir, de Metin Arditi

  1. Ping : Bilan #4 du challenge polar et thriller 2018 | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s