La petite fille du phare, de Christophe Ferré

Un grand merci aux Editions L’Archipel pour ce partenariat très apprécié comme toujours. Un gros coup de coeur pour ce thriller formidable que je recommande chaleureusement.

Morgane, une peintre bretonne va retrouver son mari dans un bar après s’être promenée une heure au bord de la mer pour observer ses couleurs. Elle a laissé Gaela, son bébé de dix jour sous la surveillance de son frère Arthur âgé de treize ans. Elouan a passé le début de soirée à parler avec un ami pêcheur. Vers vingt-deux heure, le couple rentre à la maison et découvre avec horreur que le bébé a disparu. La gendarmerie et la police scientifique ratissent la maison et les environs immédiats, mais on ne trouve aucune trace de Gaela. Arthur dit s’être endormi et n’avoir rien entendu d’anormal. Comme le bébé n’est toujours pas retrouvé au bout de trois jours et qu’il n’y a eu aucune demande de rançon, le juge d’instruction Ornano pense qu’elle est morte, c’est le début d’une grande enquête dans toute la région. Les Kergoat sont brouillés depuis des années avec leur voisin John, qui affirme avoir vu Morgane transportant un bébé dans un sac le soir du drame, elle dit avoir rencontré une dame avec un chien sur le chemin, mais personne ne la connaît. Tout semble désigner Morgane qui n’a aucun alibi, il n’y a aucune trace d’effraction. Les apparences se fissurent, les Kergoat ne sont pas le couple modèle que l’on croit.

Puis au bout de quatre semaines, Gaela est retrouvée sur la plage devant chez elle par une joggeuse.  Arthur affirme que le bébé n’est pas sa petite soeur, de plus Morgane est la seule à avoir vu la sportive, les avis de recherche ne donnent rien. Les rebondissements se succèdent mais le piège se referme peu à peu sur Morgane jusqu’au dénouement totalement inattendu.

Morgane est un personnage attachant et même si son comportement est parfois tout à fait irrationnel, mais on peut mettre cela sur le compte de son stress et de son angoisse. Elle se sait innocente pourtant tout l’accable et elle voit la situation lui échapper complètement, personne ne la croit, elle reçoit des lettres anonymes, elle ne peut plus se confier à personne. La solitude et l’incompréhension la détruisent peu à peu. Il y a plusieurs invraisemblances toutefois, notamment l’attitude la la journaliste Léa, mais on peut les mettre sur le compte du désespoir qui accable la jeune mère. On voit l’histoire par ses yeux et elle n’est pas toujours très lucide. La situation de cette innocente broyée par la justice est effrayante.

Les paysages et les traditions bretonnes sont très présent, les Côte d’Armor sont un des personnages du roman. Les descriptions sont très vivantes et nous font voyager dans ce magnifique pays. On y découvre les rochers, la faune et surtout la mer avec ses couleurs magiques.

J’ai beaucoup aimé ce thriller qui sera un de mes coups de coeur de l’année.

Petite fille du phare

challenge polar

Challenge Polar de Sharon N°32

Publicités

4 réflexions sur “La petite fille du phare, de Christophe Ferré

  1. Ping : Bilan #4 du challenge polar et thriller 2018 | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s