La rivière de l’oubli, de Cai Jun

Tout d’abord un grand merci à Netgalley et aux éditions XO pour ce partenariat très apprécié.

Shen Ming est un jeune professeur de littérature et de chinois dans un prestigieux lycée, il est très apprécié de ses collègues et des élèves. Il va bientôt épouser Gu Quishia, fille d’un président d’université et savant respecté. Tout semble aller pour le mieux dans sa vie, mais cela ne va pas durer longtemps. Depuis quelque temps des rumeurs circulent sur son compte, il serait un enfant illégitime, ce qui est une grave tare en Chine et surtout il aurait une liaison avec une élève, laquelle est retrouvée empoisonnée  peu avant l’examen d’entrée à l’université. Shen Ming est arrêté, puis rapidement relâché faute de preuve. Mais le soupçon et la rumeur font leur oeuvre, il est licencié et chassé du lycée. Sa fiancée et son futur beau-père ne l’aident pas. Désespéré Shen Ming tue le censeur du lycée puis se rend dans une zone malfamée surnommée La zone de la Démone. Il se fait poignarder à son tour sans avoir vu son agresseur. Il se retrouve dans l’au-delà, sur le point de franchir la rivière de l’oubli après avoir mangé la soupe de Mengpo, qui permet d’oublier sa vie passée pour se réincarner. Il vomit la soupe. Nous sommes le 19 juin 1995.

Dix ans plus tard, Gu Quishia est mariée avec avec Lu Zhonguye, un homme qu’elle n’aime pas et qu’elle castre chimiquement à son insu. Sa famille est devenue très riche et se trouve à la tête d’un groupe éducatif prestigieux. Lors d’une tournée d’inspection dans une école primaire elle rencontre Si Wang un enfant de dix ans à l’intelligence hors norme qui lui récite les mêmes poèmes que Shen Ming autrefois. Les professeurs n’ont jamais vu son génie, mais la jeune femme s’entiche de l’enfant qu’elle désire adopter. Si Wang s’intéresse beaucoup au meurtre non résolu du professeur.

C’est le début d’une longue enquête jalonnée de fantômes, de meurtres et de personnages réincarnés. Si Wang se lance sur les traces de son assassin, puisqu’on comprend vite qu’il est le fantôme de Shen Wang. Il y a de nombreux rebondissements et surtout un dénouement complètement inattendu qui surprendra tout le monde, y compris Si Wang.

J’ai beaucoup aimé ce livre entre thriller et fantastique à la conclusion surprenante. L’écriture est très fluide, du moins la traduction, et vraiment agréable à lire. On y découvre de nombreux poèmes chinois classiques et surtout le système de croyance chinois traditionnel.  L’auteur joue avec les possibilités de la réincarnation, il y a presque plus de fantômes que de personnages vivants dans le livre. La vision chinoise du fantôme n’est pas la même que la nôtre et le livre n’est jamais sinistre malgré les crimes qui s’y passent. L’histoire de Mademoiselle Cao et de Yi Yu est très touchante, une histoire d’amour qui dépasse la mort.

Par contre je n’ai pas eu l’impression que ce livre était dans le style de Stephen King, ça c’est plutôt un argument marketing. Mais ce n’est pas grave, on a rarement l’occasion de pénétrer ainsi dans la culture chinoise et ce voyage est vraiment passionnant. Il y a beaucoup de personnages, mais on s’habitue vite à leurs noms et on n’en est pas gêné.

Je recommande chaleureusement ce thriller fantastique vraiment original.

#LaRivièreDeLoubli #NetGalleyFrance

Rivière de l'oubli

challenge polar

Challenge polar de Sharon N°31

 

Publicités

3 réflexions sur “La rivière de l’oubli, de Cai Jun

  1. Ping : Bilan #3 du challenge polar et thriller session 2018 | deslivresetsharon

  2. Ping : Bilan #4 du challenge polar et thriller 2018 | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s