Dix petits nègres, d’Agatha Christie

J’ai lu plusieurs chroniques qui affirment que ce livre est le meilleur et le plus abouti d‘Agatha Christie, je l’ai donc lu dans le cadre de différents challenges sur Babélio. Ce n’est que le deuxième livre de cette auteure que je lis (oui, je sais c’est honteux !) mais j’ai été plutôt déçue. Sans doute parce que j’ai l’habitude de thrillers qui semblent plus vivants que ce polar. J’ai préféré La maison biscornue.

Dix personnes pas toutes nettes et sans aucun lien entre elles sont invitées par des amis ou de vagues connaissances à séjourner sur l’île du Nègre, une toute petite île au large du Devon. Leur hôte est un certain M. O’Nyme, mais il est absent à leur arrivée. Il n’y a qu’un couple de domestiques, les Rogers. Le seul point commun de ces gens est de se croire irréprochable et d’avoir le jugement rapide sur les autres, il y a un jeune homme riche, une vieille fille, une secrétaire, un juge, un ancien policier, un général à la retraite, un médecin et un aventurier.

La comptine des dix petits nègres est affichée dans chaque chambre et Mme Rogers semble terrifiée. Les convives commencent par se servir des cocktails généreusement, puis c’est l’heure du souper. Au moment du café retentit une voix qui les accuse chacun individuellement d’être coupable d’un crime méconnu et non prouvable par la justice. La voix vient d’un vieux gramophone. D’abord tout le monde nie et y voit une mauvaise plaisanterie. Le fringant jeune homme, un chauffard qui a tué deux enfants sans aucun remord, tombe foudroyé après avoir bu un whisky.

C’est le début d’un terrible huis clos, les morts se suivent et les convives finissent par comprendre qu’ils sont seuls sur l’île et que l’assassin est l’un d’entre eux. Au final, après une tempête, les secours trouveront dix cadavres sur l’ile.

J’ai trouvé les personnages peu vivants, comme des marionnettes qui se déplaceraient dans un décor. Je n’ai pas senti l’angoisse inhérente à la situation, j’avais plus l’impression de me trouver en face d’un problème de math à résoudre.

Ce sentiment est dû en partie au magnifique thriller lu juste avant, Les marécages de Joe Landsdale, à côté, ce grand classique du polar fait bien triste figure. Beaucoup de gens découvrent le polar par Agatha Christie, mais ce n’est pas mon cas. Sans doute une découverte trop tardive pour moi, j’ai déjà lu bien plus passionnant. De plus les relents racistes et antisémites qu’on trouve dans ce livre le rendent très daté, même s’il ne faut pas juger les préjugés d’une époque à la lumière de la nôtre (qui a sans doute autant de préjugés, seulement différents).

Dix petits nègres

challenge polar

Challenge polar de Sharon N°23

Publicités

3 réflexions sur “Dix petits nègres, d’Agatha Christie

  1. Ping : Bilan n° 2 du challenge Polar et Thriller du mois de septembre 2018 | deslivresetsharon

  2. Ping : Bilan #3 du challenge polar et thriller session 2018 | deslivresetsharon

  3. Ping : Bilan #4 du challenge polar et thriller 2018 | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s