Le moineau du sanctuaire, d’Ellis Peters

Cet épisode de la saga a fait l’objet d’une adaptation pour la série télévisée consacrée aux aventures de Frère Cadfael.

Lors de l’office de minuit, un jeune homme traqué vient se réfugier dans l’église, poursuivi par des jeunes de la ville. Daniel Aurifaber l’accuse d’avoir assassiné son père pour lui voler son trésor. L’abbé Ranulph calme les chasseurs et offre la protection de l’abbaye durant quarante jours au ménestrel persécuté. Quarante jours au terme desquels il sera livré à la justice séculière.

Dès le lendemain il apparaît que Maître Walter a été assommé et non assassiné, mais son trésor a bel et bien disparu, ce qui met le vieil avare dans un état épouvantable. Toute la maisonnée est sûre que Lilliwin est le coupable. Ils l’ont engagé pour donner un spectacle lors du mariage de Daniel et Marjorie, mais comme une cruche a été brisée lors d’une bousculade, il n’a reçu que le tiers du salaire promis. Daniel et sa famille sont donc sûr qu’il est revenu se venger.

Frère Jérôme et le prieur Robert considèrent la présence du jongleur comme une souillure pour l’abbaye et n’hésitent pas à l’effrayer, ce d’autant plus que Rannilt la petite servante des Aurifaber vient lui apporter des douceurs et que les deux jeunes gens sont visiblement amoureux. Evidemment Cadfael ne se contente pas de ces apparences et va tout faire pour que la justice triomphe, d’autant plus lorsque le serrurier voisin et locataire de Walter est retrouvé mort à son tour dans la rivière et que Lilliwin n’a pas pu quitter la clôture.

Les aventures de Cadfael ont toujours les mêmes ingrédients : un mystère moins évident qu’il n’y paraît, une histoire d’amour plus ou moins contrariée qui finira par triompher ainsi que la justice et les vues humanistes du vieux moine. Pourtant, Ellis Peters arrive à se renouveler dans chaque épisode, bien qu’utilisant les mêmes éléments. Une thématique de la vie au quatorzième siècle nous est dévoilée dans chaque épisode. Ici la guerre civile s’efface devant la vie quotidienne, ce sont mes épisodes préférés. Dans ce volume nous en apprenons plus sur la condition des femmes et des pauvres gens de l’époque. Une fois de plus Cadfael arrive  à nous étonner.

Moineau du sactuaire

challenge polar

Challenge polars de Sharon N°17

Publicités

4 réflexions sur “Le moineau du sanctuaire, d’Ellis Peters

  1. Ping : Bilan n° 2 du challenge Polar et Thriller du mois de septembre 2018 | deslivresetsharon

  2. Ping : Bilan #3 du challenge polar et thriller session 2018 | deslivresetsharon

  3. Ping : Bilan #4 du challenge polar et thriller 2018 | deslivresetsharon

  4. Ping : Bilan #4 du challenge polar et thriller 2018 | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s