The edge of nowhere 1 : Saratoga Woods, d’Elizabeth George

Hannah, quatorze ans, a le don de lire les pensées d’autrui, c’est ainsi qu’elle apprend que son beau-père vient d’assassiner son associé. Jeff est au courant de cette faculté, Hannah et sa mère doivent s’enfuir, la jeune fille devient Becca King. Sa mère l’envoie sur l’île de Whidbey chez son amie Carol avec un portable jetable. Malheureusement Carol meurt d’une crise cardiaque juste avant de venir chercher Becca au port.

Sa nouvelle vie commence mal, Becca passe sa première nuit dans un chenil, sa mère est injoignable. Le lendemain matin, elle rencontre Seth Darrow, un adolescent qui travaille à l’épicerie. Il lui suggère d’aller au lieu de réunion des Alcooliques Anonymes et de demander de l’aide à Debbie Grieder. Celle-ci gère le Motel de la Falaise et lui propose le gite et le couvert contre la garde de ses petits enfants et quelques travaux d’entretien. Becca accepte avec reconnaissance, elle commence aussi le lycée sur l’île. Sa vie n’est pas parfaite, elle doit absolument éviter qu’on découvre son secret ou sa vraie identité, Derric la protège, ce qui déclenche la jalousie de Jenn, laquelle s’acharne à lui pourrir l’existence, Debbie n’apprécie pas du tout Seth, qu’elle considère comme un drogué et un raté. Becca a beaucoup de secrets, mais les autres habitants de l’île aussi, elle enquête sur ces mystères et les relations compliquées que les gens ont noué entre eux.

Ce livre a été une bonne surprise, au début je pensais m’ennuyer ferme avec cette histoire d’adolescents mal dans leur peau, empêtrés dans les problématique de leur âge. Au fil de la lecture, j’ai trouvé ces personnages attachants, même la méchante Jenn. Il y a une vraie réflexion sur l’être et le paraître, le fait de ne pas juger les autres sans connaître leur vraie histoire, le rapport entre la vérité et le mensonge. Les péripéties de l’enquête ne sont pas révolutionnaires, loin de là, mais j’ai été agréablement surprise de ce livre classé « Young adult », donc destinés à des jeunes et non aux adultes en priorité. il y a beaucoup de clichés, mais c’est une lecture très agréable et moins superficielle que ce à quoi je m’attendais. Je vais d’ailleurs terminer la trilogie, et peut-être acheter le quatrième volume qui sort chez Pocket cet automne.

Saratoga Woods

challenge polar

Challenge polar 2018/19 de Sharon  N°3

Publicités

6 réflexions sur “The edge of nowhere 1 : Saratoga Woods, d’Elizabeth George

    1. Cette série a été une bonne surprise. Il me fallait un youg adult pour le challenge multi défi de Babélio (auquel tu participes peut-être aussi) et j’ai choisi celui-ci parce que j’aime bien l’auteur. Mieux que ce à quoi je m’attendais

      Aimé par 1 personne

  1. Ping : Bilan n°1 du challenge polar et Thriller | deslivresetsharon

  2. Ping : Bilan n° 2 du challenge Polar et Thriller du mois de septembre 2018 | deslivresetsharon

  3. Ping : Bilan #3 du challenge polar et thriller session 2018 | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s