L’assassin des ruines, de Cay Rademacher

Un gros coup de coeur pour ce polar trouvé sur l’île déserte d’Eroblin, justement pour l’item concernant un livre choisi sur l’ile déserte d’un autre challenger. Comme la visite des îles désertes est assez fastidieuse, j’ai commencé à visiter les autres challengers par ordre alphabétique, avec l’idée de m’arrêter dès que je tomberais sur un livre que j’avais vraiment envie de lire. Et chez Eroblin, je suis tombée sur la perle rare, un livre que j’avais envie de lire depuis sa parution en février. Je n’ai pas regretté mon choix, ce livre est absolument génial, il ne faut pas le manquer.

Hambourg, janvier 1947, Frank Stave est inspecteur principal de la police judiciaire. La ville est en ruine, l’hiver très rude, il fait moins vingt, il n’y a pas de chauffage, presque pas d’électricité et Stave fait des cauchemars récurrents à propos de sa femme tuée dans un bombardements en 1943, leur fils est porté disparu. Il était très mal vu des nazis, ce qui lui a valu de passer la guerre au placard, puis de retrouver un poste important après, avec la confiance des forces d’occupation britannique. Il passe tous ses week ends à la gare en espérant retrouver son fils parmi les soldats revenant de Russie.

Un dimanche un collègue vient le chercher car on a trouvé un cadavre de femme nu dans les ruines, elle a été étranglée. Personne n’habite aux environs et personne ne la reconnaît sur les affiches. Stave mène l’enquête avec l’inspecteur Maschke, un jeune policier de la brigade des moeurs et le lieutenant Mc Donald, un officier anglais qui représente les forces d’occupation. Quelques jours après, c’est le cadavre d’un vieil homme que l’on trouve dans d’autres ruines. Une jeune femme l’a signalé au poste de police. De nouvelles affiches n’apportent pas plus de résultat

Les policiers pensent que ces crimes sont liés au marché noir, de nouveaux corps sont découverts, un ingénieur disparaît, la peur règne dans la ville dévastée, le maire craint des émeutes.

Je ne peux en dire plus pour ne rien spolier mais ce polar au dénouement inattendu est vraiment envoûtant. L’ambiance est glauque et noire à souhait, les protagonistes sont pris à la fois dans la grande Histoire et dans leurs tragédies personnelles, Stave sait se poser les bonnes questions. Les gens sont terrifiés par l’assassin des ruines, mais il est bien inoffensif à côté du froid polaire et de la famine qui ravagent Hambourg, sans compter les vingt millions de morts de la guerre. Le contexte historique est très bien décrit. Pourtant dans cette misère le printemps finira par arriver, au sens propre et figuré.

Ce roman est tiré d’un fait divers survenu dans les mêmes circonstances, mais qui n’a jamais été résolu malgré des années d’enquête. Un polar vraiment génial à ne manquer sous aucun prétexte.

Assassin des ruines

 

challenge polar

Challenge polar de Sharon    N°2

Publicités

5 réflexions sur “L’assassin des ruines, de Cay Rademacher

  1. Ping : Bilan n°1 du challenge polar et Thriller | deslivresetsharon

  2. Ping : Bilan n° 2 du challenge Polar et Thriller du mois de septembre 2018 | deslivresetsharon

  3. Ping : Bilan #3 du challenge polar et thriller session 2018 | deslivresetsharon

  4. Ping : Bilan #4 du challenge polar et thriller 2018 | deslivresetsharon

  5. Ping : Bilan #4 du challenge polar et thriller 2018 | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s